3 livres à lire avant l’été

On en doutait un peu mais l’été arrive!

Avec le beau temps, c’est les envies de sagas légères, de romans chick litt qui reviennent.

Alors, avant que Katherine Pancol et Marie-Bernadette Dupuy prennent tout mon temps littéraire, je voulais parler de 3 livres que j’aimerai lire avant le début de l’été.

La tresse de Laetitia Colombani:

Plus besoin de présenter ce best seller qui sera bientôt adapté au cinéma. Après avoir lu plusieurs critiques, tantôt élogieuses tantôt mitigées, j’ai hâte de me faire un avis sur l’histoire de ces trois femmes, éparpillées aux quatre coins du monde, entre l’Inde, le Canada et l’Italie. Chacune arrivée à un tournant de leur vie, elles devront prendre des décisions importantes, dans lesquelles le rapport à leur chevelure ou à celle des autres jouera un rôle, comme symbole du renoncement ou du renouveau.

Comme des images de Clémentine Beauvais:

Il y a plus d’un an que j’entends parler de ce roman ados qui a pour cadre le lycée Henri IV (passage obligé des élites Françaises avant les grandes écoles), et pour thématique le cyber-harcèlement. Après avoir beaucoup aimé Les petites reines qui exploitait le sujet de manière réaliste mais avec humour, j’ai hâte de voir de quelle manière l’auteur l’aborde, en mettant en scène des personnages un peu plus âgés, évoluant dans un univers que l’on sait assez impitoyable.

The hate u give d’Angie Thomas:

L’histoire de Star, une jeune fille de 16 ans vivant dans un quartier difficile rythmé par les altercations entre les gangs rivaux. Chaque jour, elle rejoint son lycées « blanc » dans un quartier plus tranquille. Le soir où elle assiste, impuissante, au meurtre de son ami d’enfance tué par un policier trop nerveux, son quotidien vole en éclats et ses deux univers entrent brutalement en collision.

Sujet brûlant aux Etats-Unis, la violence policière est souvent dénoncée que se soit dans les médias ou la fiction, mais ce livre semble se différencier des autres. Le parti pris par l’auteur est très intéressant car elle s’adresse aux adolescents dans un roman « jeunesse » rédigé à la première personne, comme un journal. Un pari risqué, mais qui semble réussit au regard de l’engouement que sucite le récit juste un mois après sa publication.

De belles lectures m’attendent, reste à savoir dans quelles rubriques de ce blog seront classées les critiques que j’en ferai…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s