Une planète dans la tête, de Sally Gardner

« Je me demande si…

Si le ballon de foot n’était pas passé par dessus le mur.

Si Hector n’était pas allé le chercher.

S’il n’avait pas garder l’abominable secret pour lui.

Si…

Alors, je me raconterais sans doute une autre histoire. Voyez-vous les « si » sont comme les étoiles, innombrables.

Depuis que ses parents ont fuit la répression d’un gouvernement brutal, Standish vit avec son grand-père dans la zone 7, celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence… Dyslexique, il subit à l’école brimades et humiliations jusqu’au jour où il se lie d’amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble, ils rêvent de s’évader sur Juniper, la planète qu’ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace…Ont-ils était supprimés ? »

Une de mes dernières lectures de 2018. J’ai été intrigué par le titre et le résumé. Ici on suit Un jeune garçon, Standish, qui vit avec son grand-père, « papou », depuis que ses parents ont fuit le régime totalitaire de leur pays. Il vit dans la zone 7, celle ou vivent les plus pauvres et ceux qui désobéissent aux ordres de la Patrie. Standish ne sait ni lire ni écrire et est victime de brimades. Tout change quand Hector et sa famille, ses nouveaux voisins, arrivent. Il se lie rapidement d’amitié avec Hector. Ensemble ils rêvent de conquérir Juniper, la planète qu’ils ont inventée. Mais Hector et sa famille disparaissent. Que leur est-il arrivé ?

C’est à travers les yeux de Standish qu’on découvre la Patrie et son régime totalitaire, Patrie que Satndish déteste, mais il ne doit pas le montrer. On navigue entre passé et présent pour comprendre le héro, on assiste a des scènes asses dure, de meurtres et tortures. On voit ceux qui collabore, ceux qui résistent dans l’ombre. Et Standish qui veut comprendre ce qui est arrivé à Hector.

Les chapitres sont très court, le rythme de lecture rapide et l’écriture est fluide. Le point négative est que l’auteure ne développe pas assez son univers. Malgré tout ce fut une très bonne lecture, j’ai été intrigué par l’histoire de Standish, l’homme de la lune et la disparition d’Hector.

Publié en septembre 2013 aux éditions Gallimard Jeunesse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s